Press

Avis de Gault et Millau - 13/20 - Deux toques

Mon/Sep/2023

Dans cette jolie maison basque, Matteo Giua dresse avec une finesse ensoleillée une passerelle bien agréable entre Sardaigne et Pays basque, avec la complicité d’Aurore en salle. Un vrai souffle de bonheur à table, dans des menus composés à partir d’une carte évolutive : figues noires de Caromb à la flamme, lapin à la ligure, basilic frit, câpres, raviolis del plin farcis au caviar d’aubergine et gingembre, crème de poivrons rouges rôtis, poutargue, turbot sauvage (belle cuisson), sauce hollandaise au citron et curry, pommes de terre nouvelles et pigeon rôti, lardons de porc noir pour cette séquence très séduisante qui vaut aujourd’hui une deuxième toque. Dessert aussi soigné et gourmand (prunes fraîches, glace à la mangue, crème mascarpone, amandes, réduction de rayons de miel), cave italienne intéressante.

Avis de Gault et Millau - 12/20 - Une toque

Mon/Oct/2022

L'AVIS DE GAULT&MILLAU
De l’originalité au cœur du piment basque avec cette bistronomie sarde signée par Matteo Giua, une bien plaisante et dépaysante nouveauté. Le soleil d’Olbia dans une grande maison basque à l’imposant escalier et l’accueil souriant d’Aurore contribuent à séduire les visiteurs, avec, lors de notre passage, la passatina de pois chiche et crevettes bleues en crème très onctueuse, les raviolis del plin farcis au lapin et sumac aux saveurs bien harmonisées, le classique et bon tiramisu «d’antan». Courte cave italo-basque à tarif juste évoluant chaque semaine.

BRENTI – LA BISTRONOMIE ITALIENNE À ESPELETTE

Sun/Sep/2022

A deux pas du plein centre d’Espelette, sobrement inscrit sur la façade d’une vieille maison du 19e siècle, BRENTI apparait en lettres rouges sous quelques tresses de piment.

Brenti signifie le ventre en italien, on en salive déjà ! Mais attention, on n’est pas dans le resto Italien du coin, non, ici place à une cuisine pas comme les autres… je vous raconte !

Espelette : pour Matteo Giua, qui vient d’ouvrir le restaurant Brenti, « le manger est la culture d’un peuple »

Wed/Jun/2022

Voici une quinzaine de jours que Matteo Giua et sa compagne, Aurore Martinat, ont ouvert le restaurant Brenti (Ventre, en sarde) en lieu et place du Farniente. A 33 ans, le chef concrétise son rêve, nourri au fil du temps. Quatorze années d'étapes culinaires, de Londres à Paris puis Bordeaux, en passant par l'Allemagne, l'Italie et la Sardaigne.
Né en Allemagne dans un famille de gastronomes, il a ensuite grandi dès ses 3 ans en Sardaigne, pays des racines familiales. Passionné par la cuisine, il entame plus tard un voyage culinaire, arrivant en terre étrangère pour y découvrir les traditions et apprendre en même temps la langue. "Je n'ai jamais eu de problème avec le boulot. Au départ, je suis arrivé à Londres, comme commis de cuisine. J'avais envie de manger autre chose et de découvrir d'autres cultures. Pour moi, le manger est la culture d'un peuple", confie Matteo Giua

Dotation Jeunes Talents 2022 – Bordeaux

Tue/Mar/2022

Aurore Martinat et Matteo Giua forment un couple aussi soudé à la ville que complémentaire professionnellement. Né en Sardaigne, Matteo a grandi au sein d’une famille dans laquelle les plaisirs de la gastronomie sont au cœur de toute chose. « Aujourd’hui, avec Aurore, ma compagne, nous souhaitons justement mettre en valeur cette cuisine ancestrale, les recettes oubliées, cette cuisine ancrée dans son terroir. »

Avant de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise, Matteo s’est formé en Angleterre, en Allemagne et en France, multipliant les riches expériences tout en devenant polyglotte.

Direction Espelette, pour l’ouverture d’un restaurant bistronomique à l’enseigne de Brenti. L’ouverture est prévue avant l’été 2022. « La cuisine aura une forte consonance sarde et italienne » nous explique Matteo. « Nous proposerons des cours de cuisine, des dégustations de vin pendant la basse saison, en nous appuyant évidemment sur les meilleurs produits du Pays basque. »